La simulation, ce petit arrangement avec le plaisir

MasquesSelon les derniers sondages, une femme sur deux simuleraient de temps en temps. Les hommes ne sont pas dupes et se remettent parfois en question. Je suis de celles qui simulent de temps en temps – voilà, c’est dit – mais surtout qui pensent la simulation a un vrai côté positif. A condition bien sûr qu’elle ne soit que ponctuelle et qu’elle ne masque pas un vrai blocage. Mon avis sur la question !

Lâcher prise

Les cris de plaisir sont pour moi un peu comme des éclats de rire. Si vous faites semblant de rire encore et encore, il va y avoir un moment où tout bascule, et, où votre vrai rire va faire surface. Il sera sincère et vous fera du bien. Les cris de plaisir fonctionnent sur le même principe. Vous commencez par oser timidement un petit cri simulé. N’hésitez pas à contractez en même le bas du ventre pour avoir un plus fort impact sur votre corps. Puis ce cri se fait un peu plus fort et sans vous en apercevoir vous lâchez prise. Et il arrive qu’une simple simulation se transforme en une jolie surprise avec à la clé vos soupirs non simulés et source de plaisir.

Se mettre en scène

Des mots, des soupirs un peu plus appuyés, votre corps qui se gonfle sont autant de façon de vous mettre en scène et de vous glisser dans le corps de celle que vous avez envie d’incarner : une femme désirée et désirante. Simuler peut aussi nourrir vos fantasmes et vous mener à l’excitation.

Répondre au plaisir de l’autre

Il ne faut pas se leurrer, le plaisir de l’autre est jouissif mais il est également très important pour l’égo. Seulement, le plaisir sexuel féminin va, vient, repart et réapparaît au moment où on s’y attend le moins. Vous connaissez sûrement quelques automatismes qui permettent de titiller votre plaisir. Mais ce n’est pas toujours ça. Il n’y a pas de raison. Le corps et l’esprit sont étroitement liés. Seul l’osmose des deux peut vous entraîner dans une jouissance beaucoup beaucoup plus intense. Alors, si l’orgasme n’est pas au rendez-vous et ce n’est pas vraiment grave. Ce n’est parce qu’il vous ne l’avez pas ressenti que vous n’avez pas eu de plaisir.

La simulation est ce petit arrangement avec le plaisir le jour où vous êtes heureuse de vous abandonner dans les bras de votre homme juste parce que c’est bon d’y être. Après tout, sexe et performance n’ont rien à faire ensemble.

Il faut bien sûr rester joueuse et laisser le doute planer quant à la nature de vos cris. Et puis, certains hommes aussi accentuent parfois leur plaisir. Et vous, vous est-il déjà arrivé de simuler ?

2 réflexions sur “La simulation, ce petit arrangement avec le plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s