Les Fiancées du Diable de Camille Laurens, un beau livre à offrir pour Noël

[Article invité : Julie-Anne de Sée, auteur érotique aux éditions Tabou. Découvrez son blog et sa page google + ]

Les fiancées du diable de Camille LaurensLe sous-titre de ce très beau livre est : Enquête sur les femmes terrifiantes. Pour reprendre l’avant-propos de l’auteur, tout est là : « La femme, elle, est relative, elle n’est conçue que par rapport à l’homme, en objet dépendant, elle est constituée comme différente de lui. Bref, elle est l’autre, avec ce que cette altérité suppose d’étrangeté, d’hostilité. Ainsi, c’est parce que la femme est l’autre qu’elle suscite méfiance et peur : c’est parce qu’elle est « inessentielle » que tout ce qu’elle fait sort du cadre, inquiète, fascine. (…) Idole ou esclave, belle ou monstrueuse, sorcière ou guérisseuse, source de vie ou ferment de néant, il semble qu’aux yeux d’un homme, une femme ait toujours, intrinsèquement, de quoi faire peur. ». Critique !

Puisant largement dans l’art, dans les représentations plastiques ou littéraires, Camille Laurens nous entraîne dans des galeries de portraits de femmes effrayantes, menaçantes et néanmoins désirables. Ces images sont véhiculées dans l’imaginaire collectif depuis la nuit des temps. En treize stations, comme celles de la Passion du Christ jusqu’à la descente de la croix, de « l’Origine du mal » à « La Mort », elle donne à voir en quoi par la sexualité qu’elle incarne la femme se révèle toujours terrifiante. Comme le chat, la femme est porteuse de malédiction, objet et sujet de désir et de répulsion. Les références mythologiques, philosophiques et littéraires du texte passionnant en attestent.

Un parcours au fil des temps, des origines à notre époque contemporaine pour raconter l’histoire des femmes, de la Femme.

Les reproductions, puisées dans des œuvres classiques ou chez des artistes moins connus sont superbes. Arcimboldo, Véronèse, Jean Gouveloos, Félicien Rops pour ne citer qu’eux, viennent appuyer le texte, intelligent, clair, qui se lit comme un bon roman. C’est à un parcours au fil des temps, des origines à notre époque contemporaine que nous convie Camille Laurens, pour nous raconter l’histoire des femmes, de la Femme. F majuscule, comme on en met un parfois à l’Homme. Cette Femme qui effraie les mâles, puisque détentrice de tant de pouvoirs – réels ou supposés – qu’elle les attire si fort, les repousse et qu’ils ne cessent de tenter de la soumettre. Pour évacuer leur peur ?

A (re)découvrir et dévorer, sans aucune modération !

En savoir plus
Les Fiancées du Diable de Camille Laurens est paru aux éditions du Toucan en 2011 (208 p. 25X28 cm)

Présentation de l’éditeur
Loin d’incarner les seules valeurs de douceur, d’amour, d’angélisme, de générosité,  la femme reste aussi, dans l’imaginaire collectif, une créature mystérieuse et inquiétante, « tout entière taboue », disait Freud. Dénoncée comme fatale, poursuivie comme sorcière, porteuse de déchéance et de mort. Sa beauté, le désir qu’elle inspire, sa capacité d’enfanter en font une puissance symbolique, un monstre impossible à vaincre sans mourir soi-même. C’est sur elles que semble se cristalliser une terreur profonde, où le fantasme l’emporte.
Les arts, notamment la littérature et la peinture, matérialisent ces représentations souvent inconscientes, dont les formes ont évolué dans le temps.
L’ouvrage se propose d’enquêter parmi ces multiples images afin de mieux comprendre, au fil des siècles et des œuvres, les ressorts profonds d’une angoisse à la fois archaïque et universelle, qui est peut-être la cause secrète de la violence des hommes.

Une réflexion sur “Les Fiancées du Diable de Camille Laurens, un beau livre à offrir pour Noël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s