Interview : Idée du désir, créateur de sextoys en bois

Idée du désir godeen boisJ’ai rencontré l’homme qui se cache derrière Idée du désir entre deux réseaux sociaux. De Facebook à Twitter, nous avons parlé du plaisir de la femme, de celui de l’homme, de la sensualité, de son amour pour le bois et de ses créations. Courant mars, je vais avoir le plaisir de vous faire gagner l’une d’elle. Mais en attendant, Idée du désir a répondu à quelques questions. Interview d’un créateur de sextoys en bois !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis un homme de 44 ans, marié avec des enfants. J’ai une vie formidable avec une femme qui m’accompagne dans tous mes projets.

Comment as-tu eu l’idée de réaliser des sextoys en bois ?
Je suis ébéniste. Je travaille le bois et le modèle pour lui faire prendre toutes sortes de formes. J’en connais chaque aspérité, chaque nœud. Un jour, j’ai tout bêtement eu l’idée d’offrir un gode en bois à ma femme. Après avoir fait le tour des fabricants, je n’ai pas trouvé ce qui pourrait lui correspondre réellement. J’en ai donc conçu un spécialement pour elle. Puis, j’ai eu envie de créer ma propre gamme. J’ai déposé une marque et des modèles. Idée du désir était né.


Sextoy en boisChaque nouvel objet est réalisé en collaboration avec le Docteur Daniel Habold, sexologue. Peux-tu nous décrire une séance de travail ?

Nous confrontons nos idées, échangeons par mail, par téléphone. Chacun de nous de par sa spécialité apporte les compétences qui lui sont propres. Pour certains sextoys comme le papillon, il nous a fallu deux mois de discussions avant de trouver la forme idéale.

Quelles sont les étapes de fabrication de ces sculptures sensuelles ?
Je regarde d’abord le bois. Je le choisis en fonction de son grain. Puis, je trace des lignes sur les côtes, dessus, dessous, je découpe et enfin je sculpte.

C’est le ponçage qui donne cette fluidité à mes sculptures. Vient ensuite la finition que j’applique en plusieurs couches. J’ai dû faire de nombreuses recherches et tester plusieurs fournisseurs pour trouver la bonne protection. Elle doit à la fois préserver mes créations (résistance aux chocs, nettoyage quotidien…) et surtout être compatible pour une utilisation intime, en tant que sextoy féminin ou masculin.

Le « vernis » que j’utilise est aux normes alimentaires, sans phtalates. Il est également conçu à base d’eau donc sans solvant. Il ne dégage aucune nanoparticule (terme un peu scientifique pour dire qu’il ne se désagrège pas en micro particules)..

Idée du désir sextoyOù trouves-tu l’inspiration ?
Le travail du bois est, en soi, quelque chose de très sensuel, très physique. Je suis à l’écoute de mes sensations pour sculpter la matière puis, viennent mes fantasmes qui s’entremêlent. Les femmes sur Tumblr m’inspirent, celles présentent sur les blogs de photographe aussi. En fait, c’est un tout. C’est un peu vague…

 

Tu viens de réaliser un nouvel objet désigné par le blogueur nouveauxplaisirs.fr, comment vous est venue l’idée de cette collaboration ?
Je connais bien Adam, le blogueur de nouveauxplaisir.fr Nous sommes tous deux des passionnés. Il prône une sexualité libre et décomplexée. Il connaît bien le plaisir féminin et effectue de nombreux tests de sextoys qu’il partage sur son blog.

Des nos conversations sont nés des idées, puis il a réalisé un dessin et, j’ai sculpté le sextoy que nous avons surnommé “Adam”. Il a dessiné, j’ai créé.

Tu réalises aussi des objets sur demande. Quelle a été la plus insolite ?
Une fois, on m’a demandé de réaliser un 1 plug de 50 mm de diamètre. Celui-ci m’a semblé particulièrement gros, mais j’ignore à quel usage il été destiné.

Proposes-tu d’autres objets dédiés au plaisir ?
Le bois permet de donner vie à tous les fantasmes. Il y a ceux de mes clients, puis les miens quand l’inspiration est présente et que je dispose de temps, je réalise les objets les plus fantasques.

Si vous aussi vous souhaitez continuer à échanger avec Idée du désir, retrouvez le sur :

Une réflexion sur “Interview : Idée du désir, créateur de sextoys en bois

  1. Super idée, le gode en bois ! J’ai moi-même suivi une formation de sculpteur sur bois dans ma jeunesse et pratiqué cet art durant une dizaine d’années. C’était bien avant de me spécialiser en sexologie et de devenir érotic-coach…

    C’est bon de retrouver le charme naturel d’un matériau noble à s’enfiler… Les dildos bois existent depuis la nuit des temps et c’est leur faire honneur que de les remettre au goût du jour. Bravo.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s