Inscrit sur Gleeden, il raconte…

imageDepuis plusieurs années, les sites de rencontre se multiplient et se spécialisent. Vos attentes s’affinent et en fonction de vos envies, vous avez alors la possibilité de choisir le site qui vous correspond. Amour, relations d’un soir, mariage inter- religieux, liaisons hors mariage… Pour chacune de vos envies correspond un site. L’un d’eux est devenu un véritable phénomène de société. Avec la pomme, ce cher fruit défendu au cœur de ses campagnes, Gleeden affiche une communication assumée, ludique, décomplexante. Qu’en est-il de ceux qui utilisent ce site ? Pour en savoir plus, j’ai envoyé des questions à un homme qui utilise régulièrement ce site. Ils n’est bien sûr pas représentatif des adhérents du site. Toutefois, Cet interview permet de s’interroger sur l’image du couple traditionnel et de la recherche du bonheur. Promis, ce ne sera pas la seule. Interview !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis marié et j’ai 44 ans. J’habite dans la banlieue d’une ville moyenne du centre de la France et suis cadre dans une grande entreprise. Je suis marié depuis bientôt 17 ans ce qui m’a permis de réaliser plusieurs rêves de mon enfance. Je ne veux à aucun prix mettre fin à ce cocon familial dont je suis fier, où mes enfants grandissent dans la stabilité d’une famille « unie ». J’aime donc toujours ma chère femme. Néanmoins force est de constater qu’elle n’exprime pas facilement sa sensualité. Elle a un langage de l’amour que l’on peut qualifier de distant. Elle aime beaucoup l’échange de petites attentions, plus que l’échange d’effusions tactiles. Nous sommes très différents sur ce point.

A quelle occasion l’avez-vous trompé pour la première fois ? Depuis combien de temps étiez-vous ensemble à ce moment-là ?

Qu’est-ce que tromper ? Est-ce uniquement d’avoir un rapport sexuel avec une autre personne ? Ou cela commence-t-il déjà quand vous commencez à regarder ailleurs, à discuter ailleurs, à désirer ailleurs ? Si c’est d’avoir un rapport sexuel, j’avoue qu’en panne de sensualité dans mon propre couple, j’ai d’abord eu la tentation de me faire prodiguer des massages de relaxation…Tout d’abord « en tout bien tout honneur », puis ma recherche s’est faite de plus sensuelle et de plus en plus naturiste. Les tabous tombent peu à peu et à la fin il n’est pas difficile de convaincre une masseuse que l’on peut aussi masser « de l’intérieur » ! De même certains voyages d’affaire vous éloignent et rendent les choses faciles. Un soir… J’avais déjà 6 ans de mariage

Pourquoi avoir décidé de vous diriger sur un site de rencontres pour trouver une maîtresse ?

Le site c’est un club. On se met d’emblée entre gens sur la même longueur d’onde et que personne ne vous jugera. Cela fait déjà gagner pas mal de temps. D’ailleurs, il est plus délicat dans le contexte même professionnel de se dévoiler. Cela représenterait un risque fort de se voir coller une étiquette à vie qui serait destructrice pour ma vie de famille. Car tout se sait, spécialement quand on n’est pas à Paris. Alors bien sûr, oui la confidentialité et l’anonymat sont des conditions sine qua non pour qu’un type comme moi s’engage sur un tel site.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Gleeden.com ? Qu’attendiez-vous de ce site ?

Gleeden était je pense le premier historiquement sur le marché. Je me rappelle l’annonce de la création du site sur des radios généralistes comme Europe 1. C’était un concept dont j’avais commencé à rêver et puis Gleeden l’a fait ! Même si j’ai mis par la suite plus d’une année à m’inscrire… Mais en franchissant le pas, pour moi dans ma tête il n’y avait pas de concurrence, c’était Gleeden de toute évidence le maître du concept.

Combien de temps avant une première rencontre ?

C’est variable. Cela dépend de tant de paramètres. La personne en face bien sûr. L’effet que je lui ferai. Le temps que je vais pouvoir consacrer à ma drague, dans un contexte de famille où je ne suis pas libre à tout moment, en tous cas pas quand il faudrait pour faire une drague efficace. Pour avoir du succès il faut être assidu. Il y a de la concurrence ! Et ce temps, je ne l’ai pas forcément au bon moment.

image

Choisissez-vous vos maîtresses dans la même catégorie socio-professionnelle que vous ?

Si je le pouvais, je le ferais sans doute. C’est un luxe que je ne peux pas forcément me permettre dans ma région. Et puis sortir de mon milieu peut compléter aussi l’esprit d’aventure ! Cela fait un paramètre de plus où lâcher prise. J’aime bien !

Quel est votre lieu de prédilection pour un premier rendez-vous ?

Très classiquement un café, un bar à cocktails, un restaurant.

Une fois la personne rencontrée, où vous donnez-vous rendez-vous ?

Vous voulez dire les rendez-vous postérieurs au premier? Cela dépend. Toute histoire est différente. La meilleure de toutes s’est de s’être retrouvés en salon de massage, de s’être fait une journée massage couple suivi de bains (hamam, bains à bulle), suivi d’un restau suivi de… Madame avait sa garçonnière ! Une journée idéale, merveilleuse ! Quel bon souvenir !

Avez-vous plusieurs maîtresses en même temps ou favorisez-vous une relation en particulier ?

Je reprendrais la question que je posais plus haut : qu’est-ce que tromper ? Ici je dirais qu’est-ce qu’avoir une maîtresse ? En effet, sur Gleeden on est vite tenté de contacter plusieurs profils. C’est un peu le « défaut du système ». La sélection est ainsi faite : tous les profils qui me plaisent ne vont pas nécessairement me répondre favorablement. Et pour augmenter mes chances, je ne vais pas attendre 20 minutes la réponse du premier profil que j’ai contacté. Donc j’essaie quelqu’un d’autre.
Et il m’est arrivé un truc dingue l’été dernier, trois personnes contactées en une soirée, trois succès ! Peut-être que c’est l’effet mois d’août ! En ce moment (octobre), je passe et repasse sur Gleeden, aucun profil qui convienne ! Enfin bref, victime de mon succès, ça m’a mis dans une position inconfortable. Tous les styles dans les 3. Trois expériences qui mériteraient d’être tentées. Jusqu’où pousser chacune en parallèle ? Jusqu’à quel point suis-je faux avec chacune d’elle en ne parlant pas des deux autres ? Après il y a celle qui le prend bien et qui fait pareil, celle qui recherche de la fidélité dans son infidélité…
Et moi qu’est-ce que je veux ? Je ne m’étais pas préparé à ces questions. Ne cherchant pas juste une satisfaction physique, je veux m’investir émotionnellement. Faire l’amour avec quelqu’un que j’admire. Sinon ce n’est pas la peine. Et là, on est comme poussé à consommer… à être efficace, quantitatif… Brrrr, ça m’a fait froid dans le dos ! Et quand je ne suis pas à l’aise avec mon âme, je deviens un piètre amant physiquement. Alors à partir de quel point chacune d’entre elles pouvait-elle être qualifiée de maîtresse ? Dès le premier rendez-vous ? Au premier baiser ? La première fois qu’on a fait l’amour ? Ou le fait de s’écrire des petits sms au long de la journée ?

En moyenne, combien de temps dure une relation ?

Pas assez ! Je cherche l’âme sœur qui me comprendra comme ma femme n’arrive plus à me comprendre. La femme belle et aimant séduire que ne veut plus être ma femme. J’ai apprécié les rencontres que j’ai faites. J’y ai pris du plaisir. Mais aucune ne m’a comblé jusqu’à présent et me voilà toujours présent sur Gleeden… un critère que Gleeden a réussi, ce sera quand je n’aurai plus besoin d’y revenir 🙂
Donc ces relations ont duré au maximum le temps de 4 ou 5 rencontres, parfois intenses, jamais comblantes. Il y a toujours eu un retour à la réalité qui a fini par enterrer la relation. C’est trop peu pour moi. Mesdames, sachez-le, mon cœur est toujours libre !

Qu’avez-vous trouvé sur Gleeden que, selon vous, vous n’auriez pas pu trouver dans la « vraie vie » ? Quelle différence ?

Comme je disais plus haut, une liberté spontanée de parole. On est immédiatement dans la drague et la séduction. Le contexte est simple, tout le monde est là pour ça et le pire qui puisse arriver est de se prendre un râteau. Dans la vraie vie, le contexte est multiple et complexe, on est entouré de gens pas sur la même longueur d’onde qui vont vous juger d’un très mauvais œil avec des conséquences potentiellement terribles sur ma vie de famille.

Préférez-vous l’approche de la séduction dans la réalité ou sur Gleeden ?

Dans l’absolu ce n’est pas la drague sur internet qui a le plus de panache, ni la plus romantique. Mais dans mon contexte c’est certainement la plus efficace ! D’ailleurs sur internet je possède un atout qui ne sert pas dans la vraie vie : celui de séduire par l’écriture. Dans la vraie vie je suis plutôt réservé et trop invisible : tant qu’une femme ne m’a pas remarqué en se disant qu’elle gagnerait peut-être à me connaître, je ne me décoince pas. Je suis comme ça, c’est une tare de naissance.

Parlez-nous des femmes rencontrées qui partagent votre vie, que vous ont-elles apporté ?

A la quarantaine je crois qu’on a un besoin fort de se rassurer sur son pouvoir de séduction. Je crois que la première chose que m’ont apporté mes maîtresses, ce fut cela au-delà des doutes. En revanche, le premier doute c’est : est-ce que cette personne est plus amoureuse de l’amour, plus amoureuse de la transgression qu’elle accomplit que de moi-même ? Et moi-même je me retourne la question.

Qu’est-ce qui vous plait le plus en votre maîtresse ?

Pour l’instant c’est vide. J’ai des rendez-vous. Des maîtresses à voir. Mais je n’en ai pas plus envie que ça. Juste l’idée de la transgression et l’attente de tomber un jour sur mon fantasme ! Celle qui fera battre mon cœur. En attendant, je sais que lors du prochain rendez-vous, je prendrai un peu de plaisir. C’est toujours ça.

9 réflexions sur “Inscrit sur Gleeden, il raconte…

  1. On n’est pas censé le préciser, quand on fait un article sponsorisé ?
    En termes d’éthique, je trouve ça moyen moyen.

    Du coup, je ne sais pas si je commente un vrai interview ou un truc complètement bidon ; faisons l’hypothèse optimiste – ou naïve – que cet homme existe ; je le félicite pour son succès parce qu’il ne semble pas avoir trop de difficulté à faire des rencontres (même s’il reste vague sur le temps que lui prend une « concrétisation ») ; mais par contre, je me désole de leur caractère éphémère. J’imaginais pourtant qu’entre deux personnes ayant chacune l’envie d’un ailleurs, on ne lasse pas au bout d’une poignée de rencontres.

    J'aime

    • Hey hey, ce n’est pas un article sponsorisé. Si je gagne de l’argent sur un article, je le précise toujours. Je trouve d’ailleurs que les réponses de l’homme ne font pas vraiment de publicité au site. Toutefois, je comprends qu’on puisse se poser la question.

      J'aime

      • Hum, soit. Je t’indique ce qui m’a fait penser le contraire :
        1/ Les références multipliées au nom du site de rencontre (je comprends qu’il soit nécessaire de préciser de quel site on parle, car sa nature est spécifique, mais 12 fois, c’est beaucoup)
        2/ Les visuels, 100 % en provenance du site
        3/ Les liens sur les images du visuel avec ces extensions /cid/402005/subid/FR?&utm_source=content_tem&utm_campaign=partner&utm_medium=blog qui ressemblent beaucoup à du lien sponsorisé.

        J'aime

      • Et bien oui l’homme existe. C’est moi. Gleeden m’a contacté pour ce questionnaire auquel j’ai été très heureux de répondre. En me relisant je me dis que ça démontre que je ne sais pas toujours bien ce que je veux mais en fait cela dépend sans doute de la femme que l’on découvre au premier rendez-vous (la phase qui précède ce rdv est un peu artificielle et ne permet pas de vraiment se devoiler. Comme dirait Forrest Gump on ne sait jamais ce qu’on va trouver en ouvrant la boîte de chocolats !) et ça dépend aussi si j’ai passé une bonne soirée avec ma femme la veille (ou pas !)

        J'aime

  2. Un point qui n’est pas abordé dans cette article, c’est la question du coût de ce genre de site. Coût uniquement répercuté sur les hommes qui ne payent pas ici un abonnement mensuel, mais des crédits qui sont nécessaires à chaque fois pour pouvoir accéder à certaines fonction du site (lecture de nouveaux messages, envoi de message, etc.). Au delà du temps passé sur ce genre de site, je serai curieux de savoir combien cette personne a dépensé sur ce site.

    J'aime

  3. Je suis sur le site Gleeden vivant seule…j’ai fais les frais de mauvais coups, beaucoup plus que de bons…il y a trois ans c’était mieux mais bon….il y a de plus en plus de jeunes hommes mariés ou pacsés….ce qui ne convient pas à mes recherches, mais je trouve cela inquiétant quand même….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s